La chute de cheveux ou alopécie peut être causée par plein de raisons différentes (et cumulables) tel que :

  • L’hérédité (Alopécie andro-génétique) 
  • Les hormones (accouchement, dérèglement de la thyroïde, taux hormones males trop élevés appelé alopécie androgénique).
  • Le stress
  • Mauvaise hygiène de vie (carences alimentaires, manque de sommeil, déshydratation) 
  • Traitements médicamenteux
  • Les hormones (accouchement, dérèglement de la thyroïde, taux hormones males trop élevés appelé alopécie androgénique).
  • Perte de poids
  • Maladie tel que la pelade (maladie auto-immune)

Il n’y a pas de solution miracle, il faudra lutter sur plusieurs tableaux que nous verrons plus bas.

Il est important de les comprendre :

La plus commune reste l’alopécie androgénique. Il est important de voir si dans sa famille il y a des cas de chute de cheveux. Celle-ci est principalement causé par une sensibilité du follicule pileux ainsi qu’une hormone appelée DHT qui vient affaiblir bulbe causant l’amincissement du cheveu jusqu’à l’arrêt total de sa production. Cette hormone est le résultat de la transformation de la testostérone par une enzyme appelée 5-alpha-reductase. 

Certaines vitamines et oligo-éléments sont excellents pour bloquer la DHT tel que les vitamines B5, B6 et B12 ou même le zinc et le fer. Il est bon d’en apporte par l’intérieur (compléments alimentaires) ainsi que par l’extérieur avec une routine composé de produits contenants ces principes actifs. 

Il se peut que dans certains cas, les cycles de vie du cheveu qui sont habituellement de 3 à 6 ans environs, soient plus courts. Sachant que l’on a la capacité de produire environs 25 cycles au cours d’une vie, si le cycle est d’une durée d’un an… la calvitie apparaîtra dès 25 ans. Cela reste plus rare chez la femme et est décelable de par la longueur maximale que peut atteindre la chevelure (12cm par an de pousse environs). Il faudra bien sur prendre en compte que le cheveu peut donner l’impression de ne pas pousser plus parce que les pointes sont cassantes et non pas que les cycles sont courts.

Une bonne hygiène de vie est primordiale pour la beauté des cheveux et de la peau. Hydratation, sommeil, alimentation équilibrée et exercices physique. L’hydratation permet l’épaississement de la peau et un sang plus fluide pour un meilleur apport des nutriments au bulbe et une bonne prolifération cellulaire pour une pousse de cheveu plus active et une tenue plus robuste. Le sommeil est le moment où le corps se régénère le plus. Les poils et les cheveux poussent en partie à ce moment-là. Ne trainez donc pas pour aller vous coucher et motivez-vous en vous disant que c’est pour faire pousser vos cheveux !

Une alimentation saine et équilibrée a un impact primordial sur la pousse car c’est la source première de fabrication de vos cheveux. La « mauvaise bouffe » n’apportera pas les nutriments nécessaires ce qui provoquera des carences et produira des toxines qui participerons a l’evolution de l’alopécie. Le sport permet d’éliminer des toxines et participe au bon fonctionnement du corps.

De façon naturelle, les cheveux des femmes ne tombent pas régulièrement et de la même façon tout au long de l’année. Il existe des variations saisonnières, et des chutes plus importantes sont observées au printemps et surtout en automne

Une chute de cheveux peut donc être causée par plusieurs phénomènes mais se traite de manière plus ou moins similaire la clé étant l’assiduité et régularité.